Analyse d’une erreur que j’ai commise sur ce blogue.

Analyse d’une erreur que j’ai commise sur ce blogue.

Voilà une erreur que j’ai commise qui a induit peut-être quelqu’un en erreur. Cette erreur est de 33 degrés puisqu’il en fallait 90 degrés pour obtenir un clignotement parfait de l’objet lumineux ellipsoïdal. Sa signature spectroscopique aurait été parfaite dans ce cas de figure en passant toute la gamme des fréquences versus la longueur d’onde en une seconde, un objet d’une beauté phénoménale. Puisque la rotation n’est que de 57 degrés il y a PEUT ÊTRE un clignotement qui s’opère, mais sans modélisation numérique cela reste difficile à prouver sur papier avec un objet d’on le rayonnement est aussi dynamique.

Laisser un commentaire

Fermer le menu