Idéologiquement vôtre

Idéologiquement vôtre

Comme le titre l’indique, idéologiquement vôtre aurait été le thème d’une émission radiophonique qui se serait prétendue humoristique traitant de l’univers politique que j’avais imaginé pour distraire les personnes comme moi qui sont apolitiques ou, disons plus apolitique que du contraire, mais qui sont tout de même politisé au sens de connaître les enjeux sociaux découlant des politiques qui sont mises de l’avant pour permettre au peuple de voter sur les décisions qui devront être prises au cours des quatre ans que perdure le mandat politique.

 Ce type de personnes sont très rare dans la société, car pour l’être, il ne faut pas chanter les ritournelles des lignes directrices officielles des partis politiques, puis selon moi, il faut les avoirs déchanté, puis être complètement désenchanté de par ces prétentions, mais attention, certains ici peuvent uniquement avoir retourné leurs vestons de bord et se prétende apolitique, alors que vous n’avez en faite qu’échangé un régime idéologique pour un autre, c’est différent…

Dans mon jeune temps ou si vous préférez autrefois j’étais de droite, car je croyais plus en l’action l’individu sur une base individuelle que collective, puis suite à la psychose que j’ai faite il y a environ 6 ans, j’en suis venu à l’évidence en fréquentant différente institution sociale que le côté collectif à aussi sa pertinence d’être, alors, j’aurais pu tourner mon veston de bord, car les deux côtés sont magnifique et ce tant qu’on ne verse pas dans l’extrémisme pour permettre à l’absurde d’exister. Alors, vous vous direz que je suis un centriste politique, pour ma part, je crois que rarement qu’une problématique se résous par le centre, car les gouvernements évoluent par l’oscillation entre la gauche (collectif) et la droite (l’individuel), le centre veut plus faire la démonstration qu’il est mitigé dans l’ambiguïté de la solution à adopter, donc il vacille très légèrement de gauche à droite sur le plan des idéologies… Alors que moi, tout dépend de l’étendu du problème en cause, je peux adopter des solutions qui vont être jugées de gauche ou de droite, tout dépend de la perception et de l’analyse politique du partisan qui me lit, mais pour moi, ma perception c’est que je peux peu me déplacer aisément sur l’axe alors que les personnes très idéologiques le peuvent très rarement alors que s’amuser devrait être primordiale dans la vie…

Moi ce qui me fait bien rigoler par exemple, c’est les gens d’extrême centre, ceux qui se prétende de cette mouvance sont bidonnant, c’est le genre de connerie qui aurait tourné en onde à mon émission et mon style d’invités aurait été par exemple, Jacques un homme très pauvre qui est d’extrême droite, dont la pensée, ce déploie surtout vers la branche économique de l’idéologie et qui est tout chétif physiquement, car la dernière fois qu’il a mangé à sa faim c’est lors de la guignolée et qui maintient dur comme fer son point de vue sur les coupes drastiques à l’aide au pauvre… J’aurais aussi apprécié avoir comme invité Pierre un homme de gauche à qui l’état n’a jamais rien donné et qui est très riche et qui veut tout donner au gouvernement, bref un fou furieux de l’impôt et des taxes… Maudit que cela aurait été marrant…

En contre parti ce qui n’est pas drôle, c’est les morts que peuvent engendrer certaines politiques, dans ce prisme, parfois la solution qui parait la moins mauvaise est la pire, parce que le point de vue de l’analyste est tronqué par une vision du monde qui est altérée par son idéologie, c’est pour cela que les débats sociaux sont nécessaire et vital. Et c’est pour cela j’apprécierais que ceux et celles qui ne sont pas très politisés puissent s’exprimer n’ont pas sur une vision politique, mais sur l’enjeu social, bref essayé d’extirper ou d’extraire et projeter ou mène une idée selon ses connaissances empiriques, ses expériences, ses raisonnements acquis, etc. Car ceux qui sont idéologiques ne rient que de l’idéologie de l’adversaire, c’est de l’humour à sens unique, ici plusieurs trouveront cela banale et qu’il n’y a pas de problème, il peut parfois en avoir un ,car c’est le processus psychique permet de faire aversion de l’idée qui est mise en branle dans la blague, sans cette aversion cela veut dire que s’ils atteignent le pouvoir et qu’ils sont poussés dans la direction de cette idée par l’actualité ou des évènements quelconques qui nécessite une correction au sens de politique à appliquer, ils vont appliquer l’idée que vous n’avez pas chassé de leurs esprits, alors que si vous l’avez faite, il n’y a peu de chance qu’il n’en refasse allusion dans le futur…

Laisser un commentaire

Fermer le menu