Les tours d’ivoire

Les tours d’ivoire

(Les tours d’ivoire)= (construction sociale) ou (mécanisme psychique inhérent)=?

Elles sont particulières ces tours d’ivoire tout de même, elles s’articulent de façon démesurée sur les réseaux sociaux, bref on les observe par le (1. Le (tout) et 2. Le (rien))

1.Du côté du (tout)= il y a un amoncellement de commentaires ce qui en engendre beaucoup de réponses et d’échanges entre les différentes tours d’ivoire.

2.Du côté du (rien), il n’y a pratiquement pas de commentaire et lorsque qu’il y en a un et qu’il est désintéressé, il ne suscite de réponse ou d’échange.

  1. Chaque personne en a une et chacune veut que la sienne soit plus haute que celle de son voisin, une espèce de notoriété ou titre de noblesse issu du débat social lorsque leurs avis ou opinion a été renforcée positivement, bref qu’ils ne se sont pas trop fait rabrouer et insulter, car ils insultent presque toujours pour que l’adversaire arrête de soutenir son point de vue, parce qu’ils ne veulent pas de sensibilité à l’autre dans le débat, donc que le côté féminin est plus tendance à être expulsé du débat social.
  2.  Il n’y a pas d’intérêt à adopter cette attitude, car en inversant le sens on peut constater qu’il s’appuie beaucoup sur la capacité d’être convaincant à son paroxysme et l’objet de cette pensée contient plus de tours d’ivoire de plus petite taille que la sienne, donc dans cette optique, le meilleur point de vue à l’horizon est celui qui gagne le débat, puisque les autres tours d’ivoire n’obstruent pas sa vue sur le problème en cause.

Donc, ce mécanisme est-il (optimal)? J’en doute, mais il est (optimâle)…Car, les solutions sont dirigées vers un certain type de psychisme, mais ils se font tout de même du souci pour ce qu’ils appellent (la majorité silencieuse) car, elle a le droit de vote politique et ils sont tout de même hilarants lorsqu’ils font le reproche à un élu de ne pas avoir de grosses couilles dans un scrotum pendouillant tel un balancier d’horloge grand-père…

Laisser un commentaire

Fermer le menu