Le temps, ma définition personnelle, c’est mieux que de ne rien avoir…

Le temps, ma définition personnelle, c’est mieux que de ne rien avoir…

J’écoute souvent des conférences qui traite du temps, dans ces conférences plusieurs personnes y font le commentaire que le temps n’existe pas ou que ce serait une illusion.

Je trouve cela plutôt particulier que ces personnes ont un intérêt pour quelque chose qui n’existerait pas ou qui serait une illusion.

Ce qui semble ardu, c’est de définir le temps sans utiliser le temps pour définir la chose…

Bref que la définition soit autonome et reflète bien les mécanismes sous-jacents.

Cela fait plusieurs années que je réfléchis au temps, pour l’instant j’ai une définition qui n’est pas coulée dans le béton, je vais peut-être penser autrement la chose dans quelques années suite à la découverte de nouveaux éléments qui changerait toute ma conception.

Pour moi le temps est: La durée que la lumière prend pour franchir la distance de 299 792 458 mètres en franchissant le point de rupture A (départ) au point de rupture B (final) en ligne droite ou en rotation (sphèriquement) dans les trois dimensions (x,y,z)… Cet espacement entre A et B se nomme une (1) seconde, la seconde arpente le temps pour lui donner un point de repère ce qui aide à le comptabiliser. Le temps me semble bien avoir une direction ou un sens qui est celui que la lumière envahit son milieu, l’inverse me semble péremptoire….

Laisser un commentaire

Fermer le menu